Des vœux ou des objectifs ?

C’est incontournable, l’heure est aux traditionnels vœux. Nous nous plierons donc à cet usage et nous vous souhaiterons donc une année plein de réussite et de bonheur.
Cette période est aussi le temps des « bonnes » résolutions ;
Alors, si nous essayions de faire mieux en 2019. Si nous faisions en sorte que ces vœux ne soient plus que des « vœux pieux ».
Si, pour cette nouvelle année, nous nous souhaitions des objectifs plutôt que des vœux ?
Antoine de Saint Exupéry écrivait « Un objectif sans plan s’appelle un vœu ». Saurions nous souhaiter des objectifs plus que des voeux ?

Pour tenter l’exercice, nous vous proposons 4 objectifs. Issus de nos réflexions sur l’année 2018, ils constituent des idées, des pistes plutôt que des solutions toutes faîtes mais il nous parait challengeant de les considérer.

1. Oubliez un peu l’urgence

Nous avons déjà évoqué sur ce blog la nécessité, pour toutes les entreprises, y compris les plus petites, d’avoir une réflexion, une vision et une stratégie à long ou moyen terme et de concilier stratégie avec la gestion du quotidien. La première apporte la solidité à l’entreprise et la seconde la rentabilité.

Comme le bon grain de l’ivraie, iI est également important d’analyser ce qui dans l’Urgence, relève réellement de l’imprévisible et ce qui découle d’une impréparation somme toute plus prévisible et donc évitable.

Peaufiner sa stratégie pour être plus agile après

Pour réfléchir à sa stratégie et au positionnement de son entreprise à moyen terme, comme pour envisager l’imprévisible, il n’est pas besoin de beaucoup de temps. Deux jours en début d’année et une demi-journée tous les deux mois suffisent dans la majorité des TPE et PME. Cela représente certes du temps pour le dirigeant mais est-ce vraiment du temps perdu ?

Nous intervenons depuis plusieurs années dans des dispositifs régionaux d’accompagnement des entreprises CAPEA (ou DINAMIC ENTREPRISES). Lors de nos campagnes de prospection pour inciter les entreprises à suivre ce dispositif mis en place par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat, l’objection principale des dirigeants est le manque de disponibilité.
Douze mois plus tard, à la fin de nos interventions (dix demi-journées), aucun d’entre eux ne regrette sa participation. Même s’ils rechignent et ont des difficultés à nous caser dans leur agenda au départ, ils considèrent tous comme un réel bénéfice « l’obligation » de devoir se poser une demi-journée par mois avec nous. Au-delà des compétences apportées par le consultant, ce temps de prise de recul sur le quotidien leur apparaît comme un moment salvateur pour leur entreprise et eux-mêmes.
Leur appréciation sur ce temps passé mais jamais perdu nous encourage à vous faire partager ces avis et à vous encourager à vous poser pour vous accorder quelques instants de réflexions.
La présence du consultant, outre l’expertise et l’objectivité qu’il vous apporte dans ces “pauses”, vous stimule et est le “poil à gratter” de votre agenda.

Prenez du recul pour mieux préparer le lendemain.  
Faites le point pour mieux progresser.
Réalisez un Diagnostic stratégique, analysez ce qui fonctionne et ce qui pourrait mieux fonctionner. 

2. Soignez l’humain

En 2018, comme les années précédentes d’ailleurs, nous avons remarqué que la majorité de nos clients artisans, TPE ou PME, étaient davantage préoccupés par recruter et conserver leurs collaborateurs que leurs clients.
Cela représente certes une grosse frustration pour un cabinet créé pour accompagner les entreprises dans leur développement commercial. Néanmoins, force est de constater que la gestion des équipes, qu’elles soient de génération X ou Y ou autres, devient de plus en plus compliquée.

Peut-être que l’Education Nationale et la société française dans son ensemble ont trop privilégié le savoir-faire et pas assez le savoir-être, pourtant si indispensable à toutes relations à long terme. Même les écoles de management sont hésitantes à introduire ces formations dans leurs cursus.

Le savoir-être comme outil de productivité

Pourtant, le savoir-être, les compétences comportementales ou les soft skills comme elles sont appelées en anglais, permettent de mieux comprendre, de mieux communiquer avec ses interlocuteurs qu’ils soient clients ou partenaires, collaborateurs ou managers. Le savoir-être permet aussi de mieux animer et motiver ses équipes.
Des outils et formations existent pour appréhender les comportements individuels, mieux se connaître et mieux connaître les autres. La méthode DISC, qui propose de travailler sur soi-même, sur autrui et sur les situation (de management, de vente, de communication et de collaboration en général) peut permettre des gains d’efficacité dans votre entreprise.

Apprenez à mieux vous connaitre pour être plus performant dans vos fonctions !
Formez vos équipes au savoir-être.
Gagnez en efficacité à tous les niveaux : management, commercial, relations clients, synergie d’équipe, motivation, etc.

3. Pensez numérique et webmarketing

Depuis déjà quelques années, internet, le numérique ou le digital, peu importe comment on l’appelle joue un rôle primordial dans les échanges avec les prospects et les clients et dans l’organisation même de l’entreprise.  Site web, réseaux sociaux, etc. Presse, institutionnels, organismes professionnels, grand public,  tout le monde en parle.
Presque tout le monde a un site, une page ceci ou un compte cela. Mais combien de TPE ou PME ont elles une réelle stratégie webmarketing? Cette stratégie est-elle en synergie ou simplement cohérente avec la stratégie globale et la communication offline de l’entreprise ?
On fait pour faire mais sans se donner les moyens véritables. Par manque de ressources, de temps, de connaissance, de compétences.
Pourtant, pour une petite entreprise, quelques centaines d’euros par mois suffisent à développer une présence efficace sur internet, à recruter des prospects et à rentabiliser ainsi l’investissement.

Amorcez une véritable stratégie webmarketing !
Pensez au web pour votre développement commercial  et donnez vous les moyens de réussir !

4. Financez vos résolutions

L’actualité de la fin d’année a montré le ras-le-bol fiscal général. Les entrepreneurs, comme beaucoup d’autres français, protestent contre l’accumulation de taxes et de charges. 
Mais savez-vous qu’en région Pays de la Loire, des aides pour les entreprises existent.
Elles permettent de faciliter l’investissement dans les technologies numériques, l’accompagnement par un consultant extérieur ou le lancement d’un projet innovant. 

Facilitez vos projets d’investissement ou vos besoins d’accompagnement !
Profitez de l’accompagnement de la Région.
Sollicitez une aide auprès de la Région Pays de la Loire…

Voici donc 4 propositions d’objectifs 2019 pour votre TPE ou PME à murir et à mettre en pratique dans votre petite entreprise.
Sur chacun d’entre eux, diagnostic et accompagnement, savoir-être de vos équipes, webmarketing et financement de ces actions, nous pouvons vous aider. Partagez vos projets, réunissons nos idées  !

Nous vous souhaitons donc une année 2019… pleine d’objectifs.

 

nous contacter

Téléphone : 02 40 61 34 94

Mobile : 06 11 32 09 06

Envoyer un message

… ou être rappelé(e)

Share This