Il existe plusieurs millions de TPE et PME en France. Beaucoup d’entres elles meurent prématurément chaque année. Bien sûr, les causes de ces cessations d’activités sont variables. Néanmoins, si des “autopsies” systématiques étaient pratiquées, nous constaterions sans doute qu’un bon nombre auraient pu être évitées si leurs dirigeants avaient détecté à temps les menaces qui guettaient leur secteur d’activité, s’ils avaient analysé sans complaisance leurs faiblesses, leurs concurrents et leur environnement, et s’ils avaient mieux défini les axes stratégiques à suivre.

Souvent, trop occupés dans le quotidien de leur exploitation, les dirigeants de PME ne prennent pas le temps de lever la tête. Sans prendre de recul, il n’est pas toujours facile de différencier les changements structurels des épiphénomènes, le symptôme de la cause profonde.